Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

b-foot.overblog.com

b-foot.overblog.com

L'actu Foot analysée, commentée, critiquée... différemment.


L’homme derrière le retour du RC Lens

Publié par Florian sur 5 Septembre 2013, 09:26am

Catégories : #RC Lens, #Ligue 2

L’homme derrière le retour du RC Lens

Au plein cœur de l’été, les supporters des Sangs et Or ont dû avoir un coup de froid. En difficulté financière depuis quelques années, le club nordiste venait de se faire rétrograder sur tapis vert en national par la DNCG. Et puis en quelque temps, tout s’est inversé : l’appel du RC Lens a été favorable, et le club est revenu en D2. Et pas de la plus petite des manières : Les Lensois ont désormais le meilleur budget de ligue 2, et ont attiré rien de moins qu’Antoine Kombouaré comme coach et le gardien révélé cette été : Alphonse Aréola. Comme un bonheur n’arrive jamais seul, après cinq journées, Lens est en tête du championnat, avec un parcours de quatre victoires et un nul. Que s’est-il donc passé ?

Martel, un simple prêt nom ?

A première vue, la réponse est toute simple : ce renouveau correspond au retour de Gervais Martel à la présidence de son club de toujours… Oui, oui, Gervais Martel celui qui s’était fait jeté comme un malpropre il y a peu, ruiné et son équipe avec. C’est une belle histoire non ? Trop brillante pour être vrai : comment l’homme, à bout de souffle financièrement a-t-il pu investir autant ?

La réponse tient en un nom à consonance pour le moins éloignée des standards du Nord : Hafiz Mammadov. Qui çà ? Tout d’abords c’est un Azerbaïdjanais. Destination très sympathique : l'organisation Reporters sans frontières classe le pays dans son rapport annuel de 2012 162/179 sur la liberté de la presse. Le pouvoir est aux mains d’une dynastie : celle des Aliyev dont le fils au pouvoir, IIham a mis en place un culte de la personnalité. Mammadov est le fondateur-président d’un grand groupe dans le secteur pétrolier. Sa fortune est mal connue, même si on sait qu’elle se compte en milliards. Comme souvent dans ces pays, les collusions entre état et entreprise sont nombreuses : Mammadov est kurde, une minorité que IIham Aliyev a favorisé afin d’assoir son pouvoir. Il faut avoir donc en mémoire que toutes les interventions de l’Azerbaidjanais ont un lien plus ou moins étroit avec l’état.

Lens n’est pas le premier coup d’éclat de cet homme dans le football: il est aussi propriétaire du Bakou FC, qui a remporté deux fois son championnat national pendant la dernière décennie. Il fait également partie de la fédération de football de son pays. Pour le RC Lens, on parle d’un investissement de 25 millions d’euros, pour commencer.

Politique, quand tu nous tiens…

Il faut savoir que cet achat intervient dans une politique plus global visant à promouvoir les intérêts de l’Azerbaïdjan. Une stratégie un peu similaire à celle du Qatar : avez-vous regardé le maillot de l’Atlético de Madrid ? Il y est écrit : « Azerbaïdjan, land of fire », un joli slogan publicitaire ! Qui fait penser à « l’emirate » porté par de nombreux clubs (Arsenal…). Autre similitude : comme l’émirat, les investissements du pays ne se limitent pas au foot : la cathédrale de Strasbourg ou encore une aile du Louvre ont été rénovées grâce aux fond de ce pays. Evidemment, de tels efforts pour notre patrimoine ne sont pas consentis sans arrières pensées : la France est perçue comme pro-arménienne par l’Azerbaidjan, or, elle participe activement à la résolution d’un conflit portant sur une région de l’Azerbaïdjan voulant faire sécession pour rejoindre… l’Arménie ! Politique, quand tu nous tiens…

Azerbaïdjan réalise la même stratégie international que le Qatar: elle passe activement par le football

Azerbaïdjan réalise la même stratégie international que le Qatar: elle passe activement par le football

Concrètement, l’arrivée de Mammadov va entraîner quelques changements au sein du RCL. « «Je pense que le drapeau azerbaïdjanais sera hissé au stade de Lens » déclarait récemment l’investisseur. En effet, il compte développer le football dans son pays en profitant des structures lensoises : une des conditions du rachat prévoit que des joueurs azerbaïdjanais évoluent avec le groupe pro, d'autres au centre de formation. La manœuvre a pour but d’améliorer la performance de l’équipe nationale, pour le moment très faible (aucune victoire en sept matchs de qualifications, avant dernier de son groupe devant… le Luxembourg). Des bons résultats plairaient au président de la fédération… qui est le PDG de la principale compagnie pétrolière du pays. L’opportunité de signer de gros contrat pour l’homme d’affaire ! Politique, quand tu nous tiens…

Comme on le voit le (probable) retour du RC Lens au premier plan masque des enjeux géopolitiques plus importants. Attention, il ne s’agit pas par l’intermédiaire de ce post de lancer une révolution pour détruire un complot menaçant la France. De la même manière que j’ai accueilli les investissements qataris ou russes dans notre championnat, je me réjouis de voir des clubs français capables d’afficher des ambitions pour le future. Il convient cependant de ne pas rester naïf ou désinformé quant à savoir qui achète nos clubs. C’est largement répandu pour le Qatar, il faut que ça le soit aussi pour l’Azerbaidjan…

Florian

L’homme derrière le retour du RC Lens

Commenter cet article

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents