Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

b-foot.overblog.com

b-foot.overblog.com

L'actu Foot analysée, commentée, critiquée... différemment.


Jamais deux sans trois

Publié par Macky sur 16 Avril 2015, 09:20am

Catégories : #PSG, #LDC, #Barça

Jamais deux sans trois

Terriblement affaibli hier sur son terrain, le Paris Saint Germain s’est fait corriger par le Barça 1-3, sans jamais vraiment pouvoir les bousculer. Une lourde défaite synonyme, sauf cataclysme, d’une élimination aux portes des demis. Pour la troisième fois consécutive…

Toujours la même histoire

Cette année encore, le PSG n’ira pas plus loin. Comme l’année dernière et comme il y a deux ans, Paris fera bien parti des huit meilleures équipes européennes, mais pas plus. Dans les quatre, c’est pour plus tard.

Cette année semblait pourtant la bonne. Sacré en Coupe de la Ligue, toujours en course en championnat et quasi-vainqueur de la Coupe de France (AJ Auxerre en finale…), le PSG réalisait jusque-là la saison parfaite. Tout cela ajouté à une énorme double confrontation face à Chelsea remportée avec la manière, et le compte y était. Prêts pour les quarts, les Parisiens paraissaient intouchables au lendemain de l’exploit londonien. Intouchables oui, mais à un détail près…

Prenez n’importe quelle équipe, retirez lui sa star, son chef d’orchestre, sa tour de contrôle, et sa charnière habituelle. Tenter de gagner. Compliqué. Essayer face à ce qui se fait de mieux au Monde. Simplement impossible.

Trop c’est trop

Inutile de chercher ailleurs que dans les absences significatives pour expliquer cette déroute parisienne. Il n’y a absolument aucune autre justification.

Alors oui, certains affirmeront que Laurent Blanc aurait pu tenter un coup, joué à 5 derrière, en 4-4-2, avec Lucas, sans Lucas… Certes... Des broutilles dirais-je.

Soyons sérieux ! Si Paris a tant investi pour Ibra, Silva, David Luiz et consorts, ce n’était certainement pas pour voir Rabiot, Cabaye et Van der wiel débuter un soir de choc européen.

Paris a dépensé pour gagner la LDC, et ce, avec une équipe ultra-compétitive. Hélas hier, il n’y avait que l’équipe, pour l’aspect compétitif il faudra revenir.

Alors oui ce match est rageant. Partir à la guerre sans ses meilleures armes ou aller combattre spolié de ses meilleurs éléments fausse littéralement le jeu. Tous auraient voulu voir un Ibra face à Piqué, un Verratti-Motta dans la récup’ ou même une défense made in Stamford Bridge face au trio MSN…

Cette année encore, Paris n’aura pas été verni. Trop orphelins de ses cadres, les hommes de Laurent Blanc ont logiquement explosé en plein vol. Trop haute, la marche s’avérait insurmontable.

À l’année prochaine

2%. C’est le pourcentage de chance de se qualifier après une défaite 3-1 à domicile. Rien que ça ? Autant dire que Paris devrait s’en arrêter là.

Si l’exploit semblait plausible pour les huitièmes au retour, courageux sont ceux qui mettraient une pièce sur Paris dans cinq jours. Gagner 3-0 au Nou Camp est une chose, d’autres l’ont fait (le Bayern en demi, il y a deux ans), mais ne pas en prendre en est une autre. Et c’est bien là le plus gros danger.

Car si la défense Blaugrana n’est sans doute pas la plus rassurante d’Europe, son attaque, comment dire… laisse des souvenirs. Demandez à David Louis.

Alors rendez-vous l’année prochaine ? Même jour, même heure, même place ? Mais cette fois on l'espère, au complet.

Le droit de rêver ..

(Macky)

Commenter cet article

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents