Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

b-foot.overblog.com

b-foot.overblog.com

L'actu Foot analysée, commentée, critiquée... différemment.


Un nul mais des enseignements pour les Bleus

Publié par Macky sur 2 Juin 2014, 10:08am

Catégories : #EDF, #CDM2014

Un nul mais des enseignements pour les Bleus

Opposés au Paraguay de Victor Genes, l’Equipe de France marque un petit coup d’arrêt dans sa bonne préparation pour le Mondial, en n’ayant pu faire mieux qu’obtenir un nul (1-1) hier soir.

Un mal pour un bien

À en voir les trombes d’eaux s’abattants sur l’Allianz Riviera de Nice un 1er Juin au soir, nul doute que la soirée n’allait pas se dérouler comme prévue. Dans le foot comme dans la vie il y a des signes qui ne trompent pas.

Didier Deschamps ne cessait de le rabâcher après le match contre la Norvège lorsque chacun se voyait déjà au Maracaña le 13 Juillet : « On n’est pas encore prêts ! ». Force est de croire qu’il avait bien raison. Malgré l’engouement et la large victoire des Bleus contre la Norvège, ces derniers semblent toujours en rodage à dix jours de l’ouverture de la compétition.

Le brin de déception fut double hier soir. D’abord celui d’avoir dû attendre la 82e minute pour enfin trouver le chemin des filets après un nombre accru d’occasions, puis celui d’avoir concéder l’égalisation seulement quelques minutes plus tard, sur un coup-franc anodin, avec un marquage ultra-laxiste.... Trop d’approximations défensives à seulement quelques petits jours du Mondial.

Les Bleus avaient pourtant à cœur de confirmer leur bonne série de trois victoires consécutives sans encaisser de buts (contre l’Ukraine, le Pays-Bas et la Norvège) en s’imposant hier contre le Paraguay, mais c’était sans compter sur une très bonne équipe sud-américaine, rugueuse et intraitable défensivement, comme à l’accoutumée.

On commençait sûrement à s’habituer à une équipe de France victorieuse, facile et pas avare de buts ces derniers temps qu’on en viendrait même à oublier qu’il y a moins de sept mois, nos chances pour se rendre à Rio étaient plus petites que gratter un ticket gagnant à l’Euro Millions. Gare donc à ne pas abuser d'exigences..

Alors malgré le nul qui reste anecdotique tant l’enjeu était absent et le risque de blessure forçant chacun à lever indéniablement le pied, plusieurs enseignement sont tout de même à tirer.

Un état d’esprit de Coupe du Monde

On savait que jouer la « Albirroja » serait un choix minutieux pour les Bleus. À 5 derrière et âpre dans les duels, le Paraguay est venu en bon ami donner un petit avant-goût au français, une confrontation en guise de mise en bouche avant l’Equateur et le Honduras.

Dans un très bon état d’esprit, les Bleus semblent simplement avoir manqué d’un peu de justesse dans le dernier geste et d’une pointe de percussion en plus pour tuer le match d’entrée.

Satisfaction aussi dans le jeu. Les complémentarités Giroud-Valbuena et Giroud-Rémy ont crevé l’écran. Rémy aurait même pu marquer un but splendide sur un service de ce dernier, son ciseau frôlait malheureusement le cadre. Quoi qu’il en soit, Giroud était partout. Très utile en point de fixation pour faire monter le bloc ou en déviation pour ses ailiers, l’altruiste Gunners a livré l’une de ses meilleures prestations en Bleu hier soir, il n’a manqué qu’un but.

Après son doublé mardi dernier et son excellente performance contre le Paraguay, Olivier Giroud pourrait-il chambouler la hiérarchie Benzema, jusque-là logique aux yeux de tous ? Deschamps vous répondra très certainement qu’il possède « différentes options, plusieurs alternatives »… Certes.

Au-delà du choix Giroud ou Benzema, ce sera plutôt un choix tactique et d’équilibre d’équipe dont il s'agira, et non d’un choix directement lié au talent de chacun. On le sait, on l’a vu, Giroud est en pleine forme ! DD aussi en a conscience. Mais peut-on se priver de l’avant-centre du Real Madrid, tout juste champion d’Europe et reconnu comme l’un des meilleurs attaquants au Monde pour beaucoup ? (Ne m’incluant pas dedans ici). Je ne pense pas. Giroud sera une alternative en or, un remplaçant de luxe, une doublure précieuse pour les Bleus… Mais Deschamps conservera assurément sa hiérarchie, à tort ou à raison.

Des petits détails à régler avant le décollage

Toujours aussi bons, Rémy et Griezman pourront sans nul doute combler les bouts de match que Ribéry ne pourra finir malgré lui, manque de rythme oblige. Très en vogue mardi soir, les deux ailiers ont convaincu et rassuré les français. Eux aussi ont leur carte à jouer.

Enfin, simple petite réserve sur notre milieu à trois pourtant si séduisant depuis sa naissance. Outre un Pogba définitivement proclamé leader technique de notre entrejeu, Yohan Cabaye ne séduit plus tellement. Espérons qu’il se préserve pour le Jour J, car ce Cabaye là est très loin de son niveau habituel. Matuidi n’a pas été très bon, ni très mauvais, un peu de repos et il sera prêt.

Rassurons- nous ! Malgré ce nul hier, l’EDF n’a jamais semblé aussi prête, aussi complète, complémentaire et apaisée. Un vent d’optimisme souffle donc sur les hommes de DD à deux semaines du match contre le Honduras, déjà décisif.

Place maintenant à 48h de quartier libre pour les joueurs avant le dernier match test contre la Jamaïque dimanche à Lille, où on l’espère, Benzema, Varane et Ribéry pourront compléter l’équipe-type avant de s’envoler (enfin) pour le Brésil.

(Macky)

Commenter cet article

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents