Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

b-foot.overblog.com

b-foot.overblog.com

L'actu Foot analysée, commentée, critiquée... différemment.


Le Brésil enfin prêt pour son mondial !

Publié par Macky sur 24 Juin 2014, 01:41am

Catégories : #CDM2014, #Brésil 2014

Le Brésil enfin prêt pour son mondial !

Ce Lundi marquait la fin des matchs de poule pour les groupes A et B. Brésiliens et Hollandais jouaient les premiers rôles pendant que Chili et Mexique espéraient créer la surprise en vain. La logique est respectée.

Les « Oranjes » passent au vert

Plus tôt dans la soirée, les Pays-bas pourtant amputés d’un Van Persie époustouflant, prouvait une nouvelle fois (comme si cela ne suffisait pas) qu’il faudra compter sur eux pour la phase finale. Arrivés en outsiders au Brésil mais vite érigés en favoris dès le premier match contre l’Espagne, les hommes de Louis Van Gaal réussissent le parcours parfait avec neuf points sur neuf possibles dans un groupe loin d’être acquis d’avance.

Pour ma part, le scepticisme est plutôt à l’ordre du jour. Un poil réservé sur cette équipe, je doute qu’elle puisse vraiment aller très loin dans la compétition. Plusieurs signaux me laissent songeur. Trop dépendants de leurs attaquants stars, les bataves semblent justes au milieu de terrain (tels les De Jong, Wijnaldum, De Guzman et consorts...) et trop inexpérimentés derrière. Lorsque la doublette infernale marquera le pas, les « Oranjes » démunis flancheront lors des grands matchs, inéluctablement…

Dans la même rencontre, les hommes de Jorge Sampaoli, orphelin d’un Arturo Vidal judicieusement laissé sur le banc montraient leurs limites. Jusque-là excellent et surprenant qualifié dès le deuxième match de poule, le Chili a semblé impuissant face à une équipe solide physiquement, très athlétique, et efficace sur coups de pieds arrêtés. Une opposition de style qu’elle n’avait pas encore rencontré.

Les chiliens joueront donc les huitièmes de finale, mais quelle huitième ! La tâche semble bien difficile, malheureusement….

La Seleção fait le plein

Avec un Neymar de folie bien parti pour faire de ce mondial son propre bijou, le Brésil n’a pas tremblé face à une sélection camerounaise, certes éliminée mais pas totalement relâchée .

Toujours désireux d’aller vers l’avant, accélérateur de jeu et efficace dans le dernier geste, Neymar est bel et bien au rendez-vous. Avec son nouveau doublé du jour et sans l’exploit d'Ochoa contre le Mexique, le barcelonais aurait dû finir le premier tour avec six buts au compteur, sans vraiment peiner.

Quand je pense que certains - et ils sont très, très, très nombreux - doutaient sur ses capacités à réaliser un grand mondial et porter le brésil vers la victoire… Avec pour arguments, qu'il n’avait que 22 ans, que c’était encore un gamin, qu'il n’avait rien prouvé, sortant d’une saison moyenne, que c’était trop de pression pour lui , ou bien, que c'était un joueur bien pour Youtube, beau pour les yeux, mais pas si décisifs lors des grands matchs.... Merci les pronostics !

Outre Neymar, l’autre doute portait naturellement sur le niveau global de cette « Seleção » après des débuts poussifs et une soi-disant première victoire achetée en Yen par je ne sais quelle pseudo mafia brésilienne. Beaucoup se disaient déçus.

La faute sans doute aux mélancoliques restés sur le Brésil de Sócrates, Garrincha, Zico, ou Ronaldinho. Au jeu ensoleillé, flamboyant et ultra-technique signé « Joga Bonito ». Il est clair que la chute fut brutale pour ce même passionné découvrant Fred comme successeur naturel de Ronaldo. Tout cela ajouté à un Hulk aux abonnés absents et un Oscar en dedans, les doutes semblent justes etlogiques.

Mais ce soir, le Brésil est monté en puissance. Mieux en jambes, les Auriverdes semblent enfin approcher le niveau voulu. Doucement mais sûrement, les hommes de Luiz Felipe Scolari créent leur dynamique. Plus maîtres de leur sujet, davantage mobiles offensivement et solides derrière, ils se sont imposés aisément, et peuvent désormais attaquer les choses sérieuses, armés de confiance, plein de certitudes...

Avec un Fred libéré du zéro pointé, et des remplaçants décisifs, ce Brésil devrait logiquement passer l’obstacle chilien.

Reste plus qu’à …

(Macky)

Commenter cet article

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents