Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

b-foot.overblog.com

b-foot.overblog.com

L'actu Foot analysée, commentée, critiquée... différemment.


Une Equipe est née !

Publié par Macky sur 20 Novembre 2013, 16:44pm

Catégories : #EDF, #Brésil 2014, #Deschamps

Une Equipe est née !

Seuls contre tous après le revers en Ukraine (2-0), nos Bleus ont réalisé l’exploit tant attendu ! Devant 13,5 millions de téléspectateurs et avec pour maître-mot : rage de vaincre, amour du maillot, et surtout … Une terrible envie d’effacer cette put.. de fausse image qui leur colle à la peau ! Ils l’ont fait. Que d’émotions !

Les Bleus sont Grands

« C’est beau, fort, extraordinaire », Mamadou Sakho. « Ma plus belle émotion en équipe de France », Karim Benzema. « Ca va rester à vie. On a joué avec nos tripes », Franck Ribéry « Quelle joie ! », Blaise Matuidi. Comment ne pas amorcer mon propos sans même évoquer les déclarations données à chaud par nos héros d’un soir. Les bleus sont (enfin) grands !

Après la contre-performance de Vendredi dernier, rares étaient ceux imaginant un tel scénario ! Même Scorsese n’y aurait jamais songé. L’histoire, les statistiques… les chiffres étaient pourtant là ! Jamais en Europe, une équipe nationale ne s’était qualifiée en barrages retours après avoir perdu 2-0 à l’aller. Comment dire … « Impossible n’est pas Français» (Pour ne pas reprendre le célèbre dicton). Tout simplement historique.

« C’est leur victoire » répétait hier Didier Deschamps au micro de Frédéric Calenge à l’issue du coup de sifflet final, … et pas la nôtre. C’est vrai ! Didier a raison… Comme il a eu raison tactiquement avec son 4-3-3, ou bien en alignant Sakho, Cabaye, Benzema et Valbuena, et sortant par la même occasion, Abidal et Nasri du onze de départ ! En fait non, Didier Deschamps, c’est aussi « ta Victoire » ! «Je suis fier d’eux. Moi je vis tout ça à travers eux. Tout le mérite revient aux joueurs », livrait le sélectionneur, hier en zone mixte, plein d’humilité. Ce qui est sûr, D.D s’est toujours, dans les défaites -même honteuses- porté responsable, en protégeant son groupe, et dans les victoires –même grandioses- mis en retrait, offrant tous les mérites à ses hommes. C’est aussi ça un grand entraîneur !

On oublie tout et on recommence

Cela fait combien de temps ? Combien de temps que tout le peuple français attendait ça ? Oui, ça ! Ce fichu sourire sur les lèvres de Benzema. Cette danse de vaudou entre Matuidi et Pogba, tels des Zoulous célébrant la découverte du feu. Cette putain d’accolade entre Giroud et Benzema lors du remplacement. Cette émotion communicative dans les yeux de Sakho après son deuxième but. Les larmes aux yeux de Deschamps, lui qui a pourtant déjà tout gagné. Et, cette hymne nationale entonnée avec le public à la 141ème minute on la met où?

Oublié l’épisode Knysna, le cas Nasri , la malédiction Benzema et les déboires de Ribéry, l’image donnée hier a assurément épongé, au moins momentanément, l’image négative incorporée aux bleus.

Peut-être suis-je un peu utopique, mais serait-ce osé d’avancer l’idée de la naissance d’une (vraie) équipe hier soir. Je parle bien d’une âme, une envie d’aller dans le même sens, 23 mecs qui ont souffert ensemble, qui se sont fait tirés dessus ensemble, et qui ont répondu à toute la France… Ensemble ! Vous savez, tel dix potes qui partent quinze jours en vacances et qui vivent des trucs que personne d’autre ne peut croire, que seuls ces dix mecs ont conscience, et qui reviennent plus soudés que jamais.

C’est ce sentiment qui règne. Il n’est pas question ici d’aller au Brésil pour être champion du Monde, mais tirer un trait sur le passé, et démontrer que l’Equipe de France demeure l’Equipe de France, quelques en soient les générations…

Une formule toute trouvée ?

Avec ce 4-3-3 hyper-séduisant, et des joueurs super-motivés, il ne serait pas irrationnel d’imaginer une équipe solide et compétitive au Brésil, et non, comme beaucoup l’attestent, de simples touristes réduits à danser la samba.

Il semblerait que notre défense soit enfin toute trouvée. Le débat est clôt pour la charnière centrale. Avec un Varane, ultra-serein et un Sakho, surpuissant dans le combat physique –et reconverti en buteur pour les grandes occasions – il n’y a plus discussions.

Pour ce qui est des couloirs, Debuchy et Evra sont désormais incontournables. Le milieu à trois a clairement fait ses preuves, Cabaye en sentinelle soulageant et favorisant Matuidi et Pogba pour se porter vers l’avant. L’animation offensive conduite par Valbuena et Ribéry (un poil en dessous hier) a été, une fois encore, très probante, seul le choix Benzema-Giroud peut nourrir débats. Pour le reste l’équipe type est désormais évidente.

Reste à savoir si ce même groupe de 23 ira dans son intégralité à Rio, ou bien si certains seront chassés par la force des choses (ou pour leur nullité). Faut-il intégrer quelques jeunes espoirs ? Grands bleus en devenir, tels Digne, Kondogbia, Cabella, Thauvin ou Griezmann, pour ne citer qu’eux. Et remercier par la même occasion certaines incohérences et inutilités nommées Sissoko, Rémy ou Payet.

Au pied du mur et n’ayant plus rien à perdre, la France n’a jamais aussi bien jouée. Telle une bête blessée, les bleus ont réagi avec fierté et ont prouvé que comme la connerie, eux aussi n’avaient pas de limites …

Comme disait si bien notre Thierry Roland national, après ça, je crois qu'on peut mourir tranquille ….

(Macky)

Commenter cet article

kone 28/05/2014 22:31

Salut c'est ton vieux copine Ousmane ça fait un moment que je te suis tes articles sont superbes bien écrit c'est un travail de pro bravo mn pote continue ainsi je te souhaite du courage tu vas faire une grande carrière!!

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents